Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 15:04

Construite à partir de 1961-62, la raffinerie de Feyzin commença sa production en 1964 (voir articles précédents dans ce blog). Elle devait durer une vingtaine d'années. Le groupe Elf céda la place au groupe Total, qui devint propriétaire de la raffinerie (groupe Total Fina Elf) en 2002. Une restructuration et un relooking de la raffinerie fut entrepris alors. Le projet "Nice Looking" vit le jour en 2004 ; sa prestation la plus imposante fut les peintures sur les cuves de la raffinerie, inspirées de l'histoire lyonnaise.
Il paraîtrait que la raffinerie devrait fermer dans dix ans. Avis aux nouvelles générations pour imaginer ce par quoi on la remplacera !

Pour en savoir plus sur tout cela, voici trois liens :

http://www.lyon-spiral.org/campagne_2003/b_lyon_vallee_chimie/f_totalfinaelf_feyzin.html

la raffinerie par le groupe Total Fina Elf ;

http://fr.wikipedia.org/wiki/Raffinerie_de_Feyzin

l'histoire de la raffinerie par Wikipédia

http://www.millenaire3.com/patrimoine-et-identite.128+M562f6561f97.0.html

la raffinerie et l'art (opération Nice Looking)

Pour ma part, je vous joins une photo datant de mai 1965, prise depuis la Grande Serve, photo gracieusement fournie par Thierry, qui passa une partie de son enfance et adolescence à Feyzin ; Thierry garde un souvenir assez particulier de Feyzin (voir ses commentaires dans ce blog).



Et puis je fais un petit rectificatif ; j'avais écrit dans un article que la pollution avait fait fuir les animaux, notamment les insectes. Une curieuse photo parue je crois dans un bulletin municipal de Feyzin (mais je ne suis pas sûr du tout de ma source) montre que des oiseaux avaient fait leur nid dans les tuyauteries d'une unité...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Thierry 14/04/2009 18:41

"Assez particulier"...oui Quand je suis arrivé à Feyzin, en mai 63, la raffinerie existait déjà avec ses premières cheminées et ses premières cuves. Je n'ai pas connu Feyzin sans la raffinerie. Les deux sont indissociables, le feyzin d'avant la raffinerie n'existe pas pour moi.
En mai 63, j'atterris donc à l'école des razes, en CE2, dans un préfabriqué en attendant que l'école en construction soit finie. Ce CE2 je l'ai subi dans 4 écoles différentes et Feyzin en était simplement la derniere étape avant une periode de stabilité de plus de 3 ans, à vivre dans le meme appartement à la grande Serve, avoir les memes copains d'une année sur l'autre. Avoir le temps de s'installer et de s'approprier les lieux. Que de souvenir associés à Feyzin sans qu'ils soient pourtant liés à Feyzin : L'annonce de l'assassinat de Kennedy un 22 novembre 63 : Feyzin. les jeux olympique de tokyo à la télé : Feyzin encore, mes 2 communions : Feyzin toujours.
La raffinerie, c'était l'usine extraordinaire par ses dimensions et par la complexité mystérieuse de ce qui s'y faisait. L'explosion du 4 janvier, c'est 2 souvenirs purement physiques d'abord : un bruit qui venait de partout, mon père nous disait que c'etait un helicoptère qui volait juste au dessus de l'immeuble et on le croyait, et surtout cette onde de chaleur, ressentie à plus de 2 km, quand en fuyant Feyzin on s'etait arrétés sur le chemin qui mène à Solaise depuis la nationale. Je revois cette flamme gigantesque et surtout ressent son rayonnement de chaleur.
Bizarrement nous n'avons jamais eu peur apres, en restant encore 1 année en face la raffinerie. Ce n'est qu'apres un court exil d'un an (tout 1967 à peu de choses près) à Grenoble, qu'au retour sur Feyzin, dans le meme immeuble, les bruits de la nuit, lachés de vapeur stridents, venant de la raffinerie faisait monter l'angoisse.
Feyzin c'est aussi Mai 68, amorti par la distance avec Lyon, sans le côté insurrectionnel des grandes ville, mais avec le souvenir des défilés et des écoles fermées. Mai 68 c'est le certificat d'études "donné" fautes de profs.
La grande Serve s'était vidée à notre retour de Grenoble. Ces lieux que mes copains avaient occupés devenaient tristes maintenant qu'ils n'étaient plus là. Autant le Feyzin de l'enfance reste ma période la plus heureuse,autant le Feyzin de l'adolescence est un Feyzin de solitude. la nature est ainsi faite que "mon" Feyzin d'enfance occupe toute la place dans mes souvenirs.
Merci encore pour ce voyage "en" Feyzin, a travers d'autres yeux que les miens.