Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 17:26

Dominique BAILLY m' a transmis le document ci-dessous, reproduit tel quel, sur les sites archéologiques de Feyzin déterminés par le Code du patrimoine.
A vos pelles et pioches, il y a de quoi faire !



FEYZIN ( 69 )

NOTICE DE PRESENTATION DES ZONES ARCHEOLOGIQUES DE SAISINE

L’article L.522-5 du Code du patrimoine prévoit que dans le cadre de l’établissement de la Carte archéologique, l’Etat peut définir des zones où les projets d’aménagement affectant le sous-sol sont présumés faire l’objet de prescriptions archéologiques préalablement à leur réalisation.

A ce titre, ont été définies sur la commune de Feyzin treize zones dont les délimitations s’appuient sur le passé archéologique riche de la commune, et sur le potentiel de l’urbanisation.

Les zones ainsi délimitées sont les suivantes :

1- Les Rases – Carré Brûlé

Eglise et cimetière du Moyen Age, l’église fut détruite en 1850, elle figure sur le cadastre napoléonien et était située en bas de la Montée des Gorges.

Pour le Moyen Age, les mentions d’archives viennent compléter les sites repérés sur le terrain. Durant cette période, Feyzin a fait l’objet de querelles pour sa possession entre les seigneurs de Chandieu et les archevêques de Vienne.

Au VIIème siècle, le territoire de Feyzin appartient à l’Eglise de Vienne, et apparaît sous le nom de «

 

Ager Fascium ». En 1040, un chevalier de Chandieu renonce à ses possessions sur Feyzin en faveur de l’archevêque de Vienne.

En 1157, l’église de Feyzin est mentionnée dans le Cartulaire de l’Eglise Saint-André-le-Bas de Vienne. Elle appartient à l’archevêque de Vienne. Plus tard, des documents conservés aux Archives Départementales de l’Isère citent l’hôpital et le village de Feyzin comme relevant de la seigneurie de Chandieu et du Comte de Savoie en 1241. En 1310, Jean de Chandieu vend la seigneurie qu’il possédait à Feyzin.

Maison-forte du Moyen Age (Carré Brûlé), dont on peut encore apercevoir des vestiges de fortifications.

2- Les Rases

Motte castrale médiévale, conservée vers la rue du Dauphiné et surmontée d’une croix.

3- Les Rases

Sépultures d’époque indéterminée

4- Le Fort

Indices de site protohistorique et gallo-romain

5- Les Figuières

Indices de site protohistorique : céramiques

Indices de site médiéval : céramiques

6- Mas de la Pierre

Villa gallo-romaine

7- Chariéton

Indices de site préhistorique : silex

Indices de site protohistorique : céramiques

site gallo-romain : tegulae

8- Les Roussettes

Indices de site protohistorique : céramiques

Indices de site gallo-romain : tegulae

9- Beauregard

Sépulture d’époque indéterminée

10- La Tour

Structure funéraire gallo-romaine

Mur médiéval

Prieuré du Moyen Age, édifié en1252, par l’archevêque Jean de Bernin, qui bien que fortement modifié, possède encore des vestiges médiévaux.

11- Chariéton

Indices de site gallo-romain : céramiques et tuiles

12- Sous le Pin – Les Charrières – La Sangladière

Villa

 

 

gallo-romaine mise au jour en 1851, en partie fouillée et étudiée.

Indices de site gallo-romain : céramiques et tegulae

13- La Radio

Indices de site protohistorique et gallo-romain

Vu pour être annexé

à l’arrêté n° 05-311

du 1

er juillet 2005

Partager cet article

Repost 0

commentaires