Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 21:41

Comme prévu, voici le texte intégral de la chanson des « Cerclots », du groupe Artistique du cercle, « MON FEYZIN » (sur l’air de « Mon Paris »)

I.                    Sur le perron de notre église

Un jeune homme disait à ses amis

Ecoutez il faut que je vous dise

Ce qu’il y a de chic dans mon pays

Le visiter n’est pas un long voyage

Nous n’avons pas de métro ni d’autocars

Mais nous avons le babillage

Des petits oiseaux de toutes parts                (au refrain)

Refrain :                  Ah comme il est beau mon village

                               Mon Feyzin, notre Feyzin

                               On y parle plusieurs langages

                               Mais malgré cela on se comprend bien

                               Les jeunes gens ne vont pas

                               Au dancing, à l’opéra

                               Ayant le Cercle beaucoup mieux que ça

                               Sur l’avenue des Marronniers

                               Aux gorges du Carré Brûlé

                               Le dimanche vont se promener

                               Ah comme il est beau mon village

                               Mon Feyzin, notre Feyzin

II.                  Descendons d’abord la grande côte

Traversons le passage à niveau

Je vous présente mes chers hôtes

Ce que Feyzin possède de plus beau

C’est notre grande et belle place des Razes

Qui ne vaut certes pas les Champs Elysées

Mais les jours de fête quand on l’embrase

Tout le monde en est émerveillé   (au refrain)

III.                Visitant tout le quartier d’en bas

Nous parcourons la rue du « Thomas »

Cette rue fameuse par son renom

S’appelle maintenant rue de « l’Annexion »

Depuis qu’à Feyzin elle est annexée

Tous les habitants s’en sont bien trouvés

Il était juste c’est certain

Que ce quartier appartienne à Feyzin          (au refain)

IV.                De la Bégude jusqu’à la Tour

Cela fait sûrement un grand tour

Mais il faut bien mes chers copains

Que je vous fasse connaître tout Feyzin

La Cour des Miracles sera visitée

Vous en serez vraiment stupéfiés

Mais la Bégude ce petit quartier

Vous redonnera votre tranquillité                (au refrain)

V.                  Du haut du côté de Beauregard

On découvre le Rhône et Irigny

En bas on voit avant la gare

La Cour de Faure et puis la poterie

Grâce au bon air et à la belle vue

Ce beau quartier bien vite est devenu

Le lieu choisi par les villas

Qui tous les jours surgissent çà et là             (au refrain)

VI.                Après avoir tout exploré

La majeure partie de nos quartiers

Retournons au Carré Brûlé

Et c’est ici que nos regards sont charmés

Cette coquette maison si bien fleurie

Semble vous dire « Amis je vous invite

Allons donc faire une partie »         (au refrain)

VII.              Ayant visité tout le pays

Il faut en connaître l’industrie

Qui porte le nom de Feyzin

La grande usine c’est la « Soie de Feyzin »

Nous visitons les vastes ateliers

Et de partout nous sommes émerveillés

De ce beau fil de cette soie

Que dévidaient d’habiles petits doigts

DERNIER REFRAIN

                        Vraiment c’est la Soie la plus belle

C’est certain, la Soie de Feyzin

On en fait des bas, des ombrelles

De belles robes en satin

Nous sommes fiers et très flattés

Qu’elle soit la mieux cotée

En France et à l’étranger

De Feyzin elle porte le nom

Ainsi dans toutes les nations

Avec notre bon renom

Pour nous la cité la plus belle

C’est Feyzin, Vive Feyzin

 

Nous aurons l’occasion de revenir sur la Soie de Feyzin, évoquée dans le texte de cette chanson lorsque nous parlerons plus généralement de l’industrie à Feyzin.

Deux choses encore. Je salue l’Association Feyzinoise d’Athlétisme et son président Jean-Louis Perrin, qui a eu la gentillesse de me contacter et de citer le blog de « Feyzin , passé simple » sur le site de l’AFA : http://afafeyzin.free.fr

Allez le visiter, c’est un peu l’héritier lointain du Cercle Athlétique de Feyzin !

J’ai retrouvé une enveloppe Premier Jour du Cercle Philatélique de Feyzin, datée du 24 mars 1974, avec le blason de Feyzin. Le Cercle Philatélique était très actif à cette époque. Le dimanche matin, j’allais voir ses nombreux collectionneurs exposant leurs trésors, à côté de la Mairie. J’ai oublié les instigateurs de cette Association, sauf Jean-Michel C. , grand ami d’école et d’après, que j’aimerais tellement revoir. Où est-il allé rouler sa bosse, çui-là ?



Enfin, demain, 43e anniversaire de la terrible catastrophe de Feyzin. Nous en parlerons bientôt. Ayons une pensée forte pour les victimes et leur familles.

 

 

 

 

 

 

 

                                              

Partager cet article

Repost 0

commentaires